Affiche 2011

  |   Plan du site  |   Aide-Assistance  |   Recherche  |   Programme  |   Interactif  |   Page  |   Nous écrire  |  


7e Festival Strasbourg-Méditerranée 26 novembre-10 décembre 2011



 

StrasMed Accueil

Edito

Strasbourg-Méditerranée, 7ème édition

eXils

Pour sa 7ème édition le Festival Strasbourg-Méditerranée met en avant le thème "Exils", dans la continuité des thèmes de l'hospitalité, des nouvelles identités, de la frontière et des héritages, explorés lors des éditions précédentes.
Ces thèmes expriment la condition de l'altérité et ses multiples figures : celle de l'étranger, de l'indigène, du colonisé, du migrant, de l'exilé, du réfugié, du clandestin, du sans-papiers... telles qu'elles résultent de l'histoire euro-méditerranéenne, récente et ancienne, et de ses représentations.
Ils invitent à dresser un état des lieux des nombreuses frontières physiques et symboliques qui enferment et excluent par opposition à celles qui, fondées sur la reconnaissance de l'autre et sur le respect des diversités, permettent la circulation des hommes et des idées.
Les hommes et les femmes de la Méditerranée ont connu, à des moments divers de leur histoire et pour des raisons multiples, l'expérience du départ, du déplacement vers un ailleurs, expérience à la fois singulière et commune, spécifique et universelle, de la rupture, de l'arrachement à une terre, un pays, un espace, une communauté d'appartenance et de destin.
Aujourd'hui dans un monde globalisé où de plus en plus de femmes et d'hommes circulent, se déplacent, qu'en est-il de ces exilés qui sont souvent mis à l'épreuve dans leurs identités sociales, culturelles, politiques, ethniques, de genre, dans leurs références, leurs imaginaires, leurs univers matériel et symbolique ?
Le festival invite à aborder toutes les formes de l'exil, et les variantes qui lui sont souvent associées (émigration - immigration, voyages, errances, ostracismes, expulsions, exodes, diasporas, évacuations, expatriations, ...) : l'exil intérieur, l'exil dans son propre pays, dans son propre milieu, l'exil forcé, géographique, politique, économique, climatique, religieux, ou bien encore l'exil dit "volontaire" de ceux et celles qui vont chercher ailleurs de quoi nourrir de nouveaux espoirs, une hospitalité refondatrice, une humanité future.
Si l'exil est cet "ex" qui signifie en latin "hors" et renvoie à un hors lieu, qui peut être celui de la souffrance et de la séparation, c'est aussi une terre de résistance et de création, de fécondation et de renouvellement, aux multiples apports. Un horizon d'espérance et d'émancipation, une ouverture sur l'autre et sur le monde. L'expérience de l'exil a en effet inspiré, stimulé de nombreuses créations artistiques, littéraires, philosophiques, exprimant les affres de la rupture et de l'éloignement, la solitude, la nostalgie, le manque, la perte, voire la culpabilité d'un abandon mais aussi le sentiment d'une re-naissance, l'espoir d'un re-commencement et d'un monde meilleur.
Création artistique sous toutes ses formes : théâtre, poésie, littérature, musique, cinéma, arts plastiques, photographies... récits de vie, témoignages, mais aussi débats et rencontres avec des intellectuels, artistes, chercheurs, acteurs de la vie civile des deux rives de la Méditerranée permettront de décliner la problématique de l'exil, dans ses expressions multiformes, passées et présentes, à la confluence des mythes, des croyances, de l'histoire, de la mémoire, de l'économie, de la géopolitique et de l'actualité, notamment celle des révolutions démocratiques dans le monde arabe.

Salah Oudahar
Directeur artistique


" C'est un dur métier que l'exil " dit Nâzim Hikmet dans un poème et c'est une dure affaire que d'organiser une édition du festival sur l'exil dans un contexte où la place des exilés est, constamment, en débat .
Mais quel que soit le contexte, dit toujours le poète, " tu dois vivre comme si jamais tu ne devais mourir ". C'est justement, malgré une baisse conséquente d'une subvention, cette conviction pour la vie de Strasbourg-Méditerranée qui nous anime.
Le festival comme un trait d'union entre l'Alsace et la Méditerranée nous enrichit grâce à la découverte et à la rencontre de l'Autre. Il est porté par des acteurs engagés dans leur cité avec des valeurs universelles où l'expression culturelle et artistique n'est pas détachée des enjeux sociaux et politiques. Et dans ce sens, nous avons veillé à ce que les manifestations proposées soient au cœur des problématiques de nos sociétés.
Considérant que l'offre culturelle n'est pas, ou ne doit pas être, au service de certaines catégories de la population, le festival Strasbourg-Méditerranée a la volonté et le désir de faire de ses manifestations, des espaces ouverts à tous les citoyens, et que la culture soit l'affaire de tous ! Aussi, je vous invite à vivre pleinement ce métissage et cette forme d'interculturalité naturelle que le festival vous propose.
Cette édition s'inscrit dans une séquence historique. Contrairement au repli identitaire, décevant certains qui pensaient que la révolution arabe ne pouvait être qu'islamique, les peuples tunisien, égyptien, syrien, yéménite, libyen ont exprimé le désir de rompre avec les systèmes totalitaires en donnant l'exemple d'une lutte contre la tyrannie pour plus de justice sociale. Nous aurons une pensée particulière pour les peuples méditerranéens qui ont donné un brin d'espoir à tous les peuples du monde. Nos pensées iront aussi pour le peuple grec à qui on demande de payer les dégâts de spéculations financières et de politiques injustes.
Le festival nous propose autour du thème des" exils " plus de 90 manifestations pour des moments de découvertes, de rencontres, de détente... Ce festival citoyen est le vôtre, car il a l'ambition d'être au plus près de toutes les populations et de tous les territoires. En espérant que vous allez apporter votre contribution, durant ces deux semaines et faire du festival une fête et une découverte qui animeront nos cités et notre quotidien.
Au nom de tous les acteurs du festival, je vous souhaite un bon festival à toutes et à tous !

Muharrem Koç
Président


Le Conseil de l’Europe accorde le label d’excellence CECEL (Council of Europe Cultural Event Label) au Festival Strasbourg Méditerranée
Ce label est accordé chaque année par le Conseil de l’Europe à un nombre restreint de projets culturels (3 en 2010) de nature exceptionnelle et innovatrice. Il distingue les manifestations qui transmettent par leurs contenus artistiques et culturels des messages forts liés aux activités du Conseil et aux questions d’actualité essentielles pour les sociétés européennes. Promoteur du dialogue interculturel et de la diversité, le Festival se réjouit de cette distinction qui couronne plus de 10 années d’engagement.


STRASBOURG-MEDITERRANEE | Maison des Associations - 1A Place des Orphelins, 67000 Strasbourg 03 88 75 51 17 contact@strasmed.com

vdn-websites




ALERTE

Vous n'affichez pas la version optimisée pour consulter ce site dans les meilleures conditions

Continuer avec cette version

Passer en version optimisée

Image de fond d'écran